Echappées belles

En route pour Copenhague

Week-end à Copenhague

Si mon souhait est d’imprimer ici le meilleur de 2016, je dirais que la découverte de Copenhague a fait partie des meilleurs moments de l’année.

Fin octobre, le temps d’un week-end prolongé, nous avons sauté dans un avion pour Copenhague. La période n’était pas la plus recommandée, et pourtant, avec ses belles couleurs d’automne, la ville était belle et lumineuse. Je dois avouer que j’attendais depuis longtemps ce voyage pour pouvoir enfin fouler la terre de ma grand-mère. Mais il semble que le petit pays qu’a connu ma famille dans les années 1920’s, 1930’s a bien changé. Autrefois critiqué pour son taux de suicide et d’alcoolisme, le Danemark est cité aujourd’hui comme le pays le plus heureux d’Europe. On vante son système social et éducatif , son art de vivre tournée vers le bien-être et la simplicité (l’imprononçable « hygge »). Et le design danois fait référence dans tous les magazines déco.

trampoline-de-rue-copenhagenjpg

le bien être à la danoise: des trampolines de rue pour défouler les passants

Est-ce pour ces raisons qu’on est de plus en plus nombreux à vouloir visiter Copenhague ? Si vous avez l’intention d’y séjourner prochainement, j’espère pouvoir  donner ici quelques clés de découvertes.

Tout d’abord,  je vous recommande vivement d’arpenter Copenhague à vélo. On peut ainsi visiter presque toute la ville sur voie cyclable et, avec l’impression de vivre comme un vrai danois. On en loue très facilement pour la journée.

Le 1er jour, en bon touriste, on a roulé vers de nord, en direction de la petite sirène. Finalement, j’ai bien aimé cette petite sirène, en total décalage avec les usines en arrière plan, si minuscule, et perchée sur son rocher. Aux abords, on s’est promené dans les jardins de la citadelle, avec en contrebas ses casernes, à l’architecture simple et colorée. D’ailleurs, ne manquez jamais de vous promener dans les jardins de Copenhague. Ils sont incontournables pour s’imprégner de l’art de vivre danois. Même les cimetières sont des jardins publics.

la-petite-sirene-1jpg

La petite sirène

parc de la citadelle

parc de la citadelle

les casernes de la citadelle

les casernes de la citadelle

Après la petite sirène, on peut retrouver encore l’univers des contes d’Andersen en assistant, au palais d’Amelienborg, à la relève de la garde qui se déplace comme le célèbre petit soldat de plomb.

la relève de la garde

la relève de la garde

relève-garde-amalienborg-copenhague

On ne pouvait pas non plus manquer  le petit port de Nyhavn avec son décor de carte postale et ses beaux immeubles colorés.

Nyhavn

Nyhavn

nyhavn-pissoir-2jpg

Nyhavn

porte-copenhagen

Nyhavn

De l’autre côté du front de mer, j’ai beaucoup aimé le quartier plus moderne des docks avec l’Opéra Royal et les petites maisons en brique aux alentours.

L'opéra

L’Opéra de Copenhague

vue-copenhague

mer-copenhague

bords de mer

Changement de décor dans le quartier latin avec ses petites rues pittoresques . Si vous n’avez pas le vertige, grimpez en haut de la tour ronde (rundetarn) pour admirer les hauteurs de Copenhague.

la tour ronde

la tour ronde – Rundetarn

Vue de la tour

Copenhague vue d’en haut

les toits de Copenhague

les toits de Copenhague

Vue de la tour ronde

Vue des hauteurs de copenhague

quartier-latin-copenhague

quartier latin

bronze-sculptureJPG

Au cours de nos balades à vélo, nous avons bien profité d’autres superbes panoramas. J’ai été ainsi émerveillée par les belles couleurs d’automne du jardin botanique et par les bords des plans d’eau ou lacs à l’ouest de la ville. A Copenhague, la nature et l’eau sont à l’honneur ce qui fait surement partie de ce bonheur de vivre.

icopenhagen-canal

les bords du lac

pie

le jardin botanique

le jardin botanique

gothersgade-rosenborg

Sur Gothergade et le château de Rosenborg.

Stroget, la célèbre rue commerçante ravira les amoureux du shopping. Mais vous risquez de faire un bond en arrière devant les tarifs exorbitants. Mieux vaut prévoir un gros porte monnaie ou renoncer. Ne soyez pas surpris, Copenhague est une ville très chère. Cependant, si comme moi, vous aimez le design danois, vous serez comblés avec la boutique Hay, (Oestergade, 61) le graal du design danois qui n’existe pas en France. La boutique sur plusieurs étages est un vrai régal pour les yeux. Attention! l’entrée est difficile à trouver. On y accède par une porte au dessus d’un restaurant . Autre boutique sympa à côté, Illums Bolighus, (Amagertorv, 10). Et si j’ai oublié de prendre en photo les objets design, je n’ai pas raté Lego, le symbole du jouet danois.

Stroget

Stroget

lego

Pour la vie pratique, comme je l’ai écrit plus haut, tout est cher à Copenhague, hôtels et restaurants compris. A l’heure du déjeuner, je vous conseille d’aller faire un tour au marché couvert (Torvehallerne) près du métro Norreport. On peut déguster sur place d’excellents produits et spécialités du pays comme les fameux smorrebrod. Le soir, nous avons choisi de dormir à l’hôtel Admiral, un ancien bâtiment naval du XVIIIème, en face de l’Opéra, confortable et très bien situé. Mais pour les familles, le meilleur rapport qualité prix reste la location d’appartement.

les Halles

le marché couvert

Mon seul regret durant ce week-end, est de n’avoir pas visité le musée d’art moderne de Louisina qui se trouve à l’extérieur de Copenhague et, qui parait-il, est magnifique. Ce n’est que partie remise.  A Copenhague, nous avons tenté le musée des Beaux Arts qui possède une très belle collection mais attention aux mauvaises surprises! Annoncé gratuit dans les guides touristiques, le musée coute 15 euros par personne depuis mai dernier. L’avantage, c’est que nous avions un musée pour nous tout seuls.

un dentiste par Jerome Bosch

un dentiste vu par Jerome Bosch, détail

Nous n’avons évidemment pas tout vu de Copenhague (comme le parc de Tivoli,  la visite des palais…)  mais nous sommes motivés pour y retourner et découvrir d’autres coins d’un petit pays plein  de ressources.

4 Comments

  1. Anonyme
    18 janvier 2017 at 19 h 16 min — Répondre

    Oh là là, je ferais bien une virée la bas moi ! Merci de ce partage

  2. 18 janvier 2017 at 19 h 17 min — Répondre

    Oh là là, je ferais bien une virée la bas moi ! Merci de ce partage

  3. Catherine Fortin
    22 janvier 2017 at 11 h 47 min — Répondre

    Merci Sophie
    Cela donne envie d’y retourner!
    XxCatherine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.